Accueil
 

CORPS & ESTHETISME : OUTILS DE COMMUNICATION

14 avril 2014
Maurice Mimoun

Maurice Mimoun
Professeur des universités
Chef de service des grands brûlés
Hopitaux St Louis et Cochin
Chef de service chirurgie reconstructrice, réparatrice et esthétique.

LE CORPS EST UN OUTIL DE COMMUNICATION

A la seule lecture de son parcours hors normes et de ses titres*, on aurait pu imaginer le Professeur Mimoun sous l’aspect d’un vieillard chenu et respectable.

Encore une idée reçue qui s’écroule : la sommité du monde de la chirurgie reconstructrice que les femmes de com’ ont invitée à cette rencontre du 24 mars, dans les salons de Swisslife Banque Privée, est un quinqua à la silhouette juvénile, qui s’installe avec souplesse, mais un brin de timidité, devant cette audience essentiellement féminine, au micro de Fabienne Lissak.

A l’origine

Elevé dans une famille de condition moyenne, « pas des intellectuels », précise-t-il, Maurice Mimoun grandit dans une ambiance chaleureuse auprès d’un père « inventeur » (deux fois lauréat au concours Lépine !) qui a pour principe « qu’on doit toujours aller au bout de ses idées ». Qu’importe la réussite ou l’échec, l’essentiel est de permettre à l’idée de s’exprimer.

C’est donc tout naturellement dans le garage familial envahi d’outils que l’enfant Maurice Mimoun acquiert sa dextérité tout en prenant conscience qu’aucun travail manuel n’est possible sans réflexion intellectuelle.

Dans sa famille, son père encourage à prendre comme exemple un oncle médecin. En effet « dans l’armée », disait-il, « les deux personnes les plus importantes sont le général et le médecin, mais le médecin a toujours le dernier mot ».

C’est donc… armé de ces recommandations que le jeune Maurice Mimoun entreprend des études de médecine. Bien entendu, ce sont ses mains ET son cerveau qui l’amènent à intégrer le service de chirurgie du Professeur Serge BAUX.

La chirurgie esthétique : du fantasme à la réalité

Le Professeur Mimoun revendique et assume la pratique d’une chirurgie esthétique à l ‘écoute des patients. Ce qui compte avant tout, c’est leur perception de l’esthétique et le handicap qu’ils ressentent quand leur propre personne s’en éloigne trop. Lui ne les juge jamais en termes de beauté ou de laideur.

Lorsque, dans son cabinet, une patiente lui demande ce qu’il pense de telle ou telle partie de son corps, il lui retourne la question et la met face à son questionnement.

La chirurgie esthétique aussi technique, technologique et moderne qu’elle soit, relève avant tout de l’émotionnel. C’est pourquoi Mimoun a banni de ses consultations les démonstrations à base d’outils informatiques qui pourraient peser sur une décision en substituant l’image à la réflexion et au ressenti. La chirurgie esthétique s’exerce sur le corps humain, qui est, par nature vivant, mobile et imprévisible, donc irréductible à une simulation par ordinateur.

Le corps écran : quand le physique cache une douleur morale

Pour illustrer sa théorie du « corps écran », le professeur Mimoun évoque des anecdotes vécues, témoignant de l’attention toute particulière qu’il faut accorder à la dimension psychologique d’une demande de chirurgie esthétique.

Certains individus dévient leur souffrance ou leur détresse pour essayer de leur trouver une origine.

Dans le cadre de ses consultations, Maurice Mimoun insiste bien sur la nécessité pour tout être humain à mettre « des mots sur les maux ». Trouver l’origine d’une détresse morale est difficile. Réussir à la verbaliser c’est déjà « 50% du travail accompli ».

Ce n’est malheureusement pas toujours le cas : certains individus s’économisent la souffrance inhérente à toute recherche… de l’origine de leur souffrance. Il est plus facile et moins douloureux de l’attribuer à un problème physique que de creuser pour en trouver les causes psychologiques.

« Lorsque vous avez une plaie, ou apprenez une mauvaise nouvelle, vous savez pourquoi vous êtes mal, mais il y a des situations dans lesquelles on ne sait pas, alors on désigne une petite bosse sur le nez et on se dit : ‘‘ je ne peux plus vivre avec ça !’’. »

Les demandes de rhinoplasties sont toujours difficiles à analyser. Il peut y avoir un problème d’identité ou de relation au père.

Or de toutes les opérations esthétiques, celle du nez est aussi techniquement complexe que fréquente. Il faut donc faire attention avant d’opérer de dénouer les situations complexes.

La décision de subir une opération de chirurgie esthétique est 100% psychologique : le professeur Mimoun a rencontré des femmes en parfaite santé physique, qui venaient pour une ablation de seins qu’elles ne supportaient plus, traduisant ainsi leur refus de la féminité. Il a aussi vu décéder une de ses patientes atteinte d’un cancer du sein, mais qui avait refusé qu’on lui ôte ne serait-ce qu’une partie, préférant mourir plutôt que d’attenter au symbole de sa féminité. Ce sont des cas extrêmes.

Il évoque aussi sa première patiente. Elle était venue pour une correction du nez et du menton. Il a opéré avec un succès qui lui a valu les félicitations de son maître. Pourtant, quelques mois plus tard, la patiente lui a demandé de lui restituer son physique d’origine. L’imperfection physique n’était pas la véritable cause de sa souffrance et elle s’en était aperçue.

Prothèses mammaires : les risques ?

Dans le cas des prothèses PIP, Maurice Mimoun considère que la situation était imprévisible du fait que le fabricant de ces prothèses est clairement un escroc. Certes, il y avait eu des contrôles. Mais si le producteur modifiait le composant de ses prothèses avant la mise sur le marché, comment l’imaginer ? Ce qui est grave, c’est que ce sombre personnage « est convaincu de la bonne qualité de ses produits c’est un illuminé, il n’y a pas d’autres explications. »

Par ailleurs, les femmes qui en sont porteuses ne sont pas plus exposées à des cancers du sein que les autres. Plutôt moins, d’ailleurs, en raison d’une surveillance plus sévère.

La chirurgie esthétique et la communication

La chirurgie esthétique est très largement médiatisée, mais ses pratiquants ne sont pas toujours de bons communicants. Ainsi Maurice Mimoun se souvient-il de la première fois où, tout jeune chirurgien, il avait accepté, à la demande d’Anne Barrère, un débat télévisé avec plusieurs de ses confrères plus « installés » que lui. Cela commençait par la diffusion d’un reportage où un chirurgien faisait visiter son cabinet-appartement-avec bloc opératoire. A la fin de la diffusion, la journaliste lui demanda : « et vous qui travaillez à l’Assistance Publique, qu’en pensez-vous ? »

« J’ai répondu alors très sincèrement et naïvement sans volonté de nuire à quiconque, que j’estimais que, dans de telles conditions, la sécurité n’était pas garantie. »

Cette déclaration a jeté un froid sur le plateau dont il se souvient encore….

Chirurgie esthétique et humanitaire

Le professeur Maurice Mimoun est administrateur de Children’s action, dont la vocation est « d’aider des enfants que la vie n’a pas aidés ». Dans ce cadre, il forme à sa technique des chirurgiens étrangers pour soigner des enfants gravement brûlés ou atteints de malformations très invalidantes.

Il ne perçoit pas la chirurgie humanitaire comme une alternative noble qui serait en opposition avec une chirurgie esthétique supposée futile. Il considère que son éthique personnelle n’a pas besoin de « compensation ». Il assume parfaitement le fait d’être un chirurgien esthétique ET un chirurgien humanitaire.

Son engagement repose d’ailleurs sur un principe très simple de bon sens et d’humanité : lorsqu’il peut transmettre son expérience et permettre de retrouver l’usage de ses jambes à un enfant mal formé, en lui évitant de passer toute sa vie à ramper, il ne se pose pas de question. « Je le fais » dit-il le plus simplement du monde. « Je pratique la chirurgie esthétique avec la même éthique.

La chirurgie esthétique, les hommes et les adolescents

Les hommes sont des femmes comme les autres et ils sont de plus en plus nombreux à avoir recours à la chirurgie esthétique. Leur préférence va au lifting dont les résultats sont toujours excellents.

Cela peut commencer très jeune, à l’adolescence. Mais c’est une période très douloureuse à bien des égards et pendant laquelle le conformisme est une valeur surévaluée. Aussi faut-il que les parents accompagnent le jeune et attestent qu’il est vraiment très perturbé par un complexe physique pour que le professeur Mimoun accepte de l’opérer. Et dans ce cas, « pourquoi attendre ? » demande-t-il.

Croit-il que la science permettra la jeunesse éternelle ? « Laquelle ? », demande Maurice Mimoun, « celle de vos 20 ans, de vos 30 ans ? La plus belle définition est sans doute celle de cette dame sur laquelle un lifting a été récemment réalisé :

«Le vrai bonheur, c’est de savoir ce que je sais aujourd’hui, » dit elle et ajoutant immédiatement, « ….avec une apparence physique de 10 ans de moins ! »

De quoi donner envie de tenter l’aventure, en ce printemps 2014 !

C.NOUCHY – ©FDC-Mars 2014

    *Le professeur Maurice Mimoun
  • Chevalier de la Légion d’Honneur.
  • Professeur des universités.
  • Chef du Service de Chirurgie Plastique, Reconstructrice, Esthétique de l’hôpital Saint-Louis.
  • Chef du Service Chirurgical du Centre des Grands Brûlés de l’hôpital Saint-Louis et de l’hôpital Cochin.
  • Président de la Société Française d’Etudes et de Traitement des Brûlures (SFETB).
  • Membre de la Société Française de chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique.
  • Coordonnateur inter-Régional du Diplôme d’Etude Spéciailisé Complémentaire de Chirurgie Plastique, reconstructrice et esthétique.
  • Responsable du Diplôme Inter-universitaire de « Traitement des Brûlures ».
  • Membre du Conseil d’Administration de la Fondation humanitaire Children’s Action.
  • Ecrivain (L’impossible limite, s’empêcher d’en faire trop, une vie plus une vie : Editions Albin Michel)
  • Laisser un commentaire

    Vous devez vous connecter pour déposer un commentaire.

    CORPS & ESTHETISME : OUTILS DE COMMUNICATION

    Maurice Mimoun

    Maurice Mimoun
    Professeur des universités
    Chef de service des grands brûlés
    Hopitaux St Louis et Cochin
    Chef de service chirurgie reconstructrice, réparatrice et esthétique.

    LE CORPS EST UN OUTIL DE COMMUNICATION

    A la seule lecture de son parcours hors normes et de ses titres*, on aurait pu imaginer le Professeur Mimoun sous l’aspect d’un vieillard chenu et respectable.

    Encore une idée reçue qui s’écroule : la sommité du monde de la chirurgie reconstructrice que les femmes de com’ ont invitée à cette rencontre du 24 mars, dans les salons de Swisslife Banque Privée, est un quinqua à la silhouette juvénile, qui s’installe avec souplesse, mais un brin de timidité, devant cette audience essentiellement féminine, au micro de Fabienne Lissak.

    A l’origine

    Elevé dans une famille de condition moyenne, « pas des intellectuels », précise-t-il, Maurice Mimoun grandit dans une ambiance chaleureuse auprès d’un père « inventeur » (deux fois lauréat au concours Lépine !) qui a pour principe « qu’on doit toujours aller au bout de ses idées ». Qu’importe la réussite ou l’échec, l’essentiel est de permettre à l’idée de s’exprimer.

    C’est donc tout naturellement dans le garage familial envahi d’outils que l’enfant Maurice Mimoun acquiert sa dextérité tout en prenant conscience qu’aucun travail manuel n’est possible sans réflexion intellectuelle.

    Dans sa famille, son père encourage à prendre comme exemple un oncle médecin. En effet « dans l’armée », disait-il, « les deux personnes les plus importantes sont le général et le médecin, mais le médecin a toujours le dernier mot ».

    C’est donc… armé de ces recommandations que le jeune Maurice Mimoun entreprend des études de médecine. Bien entendu, ce sont ses mains ET son cerveau qui l’amènent à intégrer le service de chirurgie du Professeur Serge BAUX.

    La chirurgie esthétique : du fantasme à la réalité

    Le Professeur Mimoun revendique et assume la pratique d’une chirurgie esthétique à l ‘écoute des patients. Ce qui compte avant tout, c’est leur perception de l’esthétique et le handicap qu’ils ressentent quand leur propre personne s’en éloigne trop. Lui ne les juge jamais en termes de beauté ou de laideur.

    Lorsque, dans son cabinet, une patiente lui demande ce qu’il pense de telle ou telle partie de son corps, il lui retourne la question et la met face à son questionnement.

    La chirurgie esthétique aussi technique, technologique et moderne qu’elle soit, relève avant tout de l’émotionnel. C’est pourquoi Mimoun a banni de ses consultations les démonstrations à base d’outils informatiques qui pourraient peser sur une décision en substituant l’image à la réflexion et au ressenti. La chirurgie esthétique s’exerce sur le corps humain, qui est, par nature vivant, mobile et imprévisible, donc irréductible à une simulation par ordinateur.

    Le corps écran : quand le physique cache une douleur morale

    Pour illustrer sa théorie du « corps écran », le professeur Mimoun évoque des anecdotes vécues, témoignant de l’attention toute particulière qu’il faut accorder à la dimension psychologique d’une demande de chirurgie esthétique.

    Certains individus dévient leur souffrance ou leur détresse pour essayer de leur trouver une origine.

    Dans le cadre de ses consultations, Maurice Mimoun insiste bien sur la nécessité pour tout être humain à mettre « des mots sur les maux ». Trouver l’origine d’une détresse morale est difficile. Réussir à la verbaliser c’est déjà « 50% du travail accompli ».

    Ce n’est malheureusement pas toujours le cas : certains individus s’économisent la souffrance inhérente à toute recherche… de l’origine de leur souffrance. Il est plus facile et moins douloureux de l’attribuer à un problème physique que de creuser pour en trouver les causes psychologiques.

    « Lorsque vous avez une plaie, ou apprenez une mauvaise nouvelle, vous savez pourquoi vous êtes mal, mais il y a des situations dans lesquelles on ne sait pas, alors on désigne une petite bosse sur le nez et on se dit : ‘‘ je ne peux plus vivre avec ça !’’. »

    Les demandes de rhinoplasties sont toujours difficiles à analyser. Il peut y avoir un problème d’identité ou de relation au père.

    Or de toutes les opérations esthétiques, celle du nez est aussi techniquement complexe que fréquente. Il faut donc faire attention avant d’opérer de dénouer les situations complexes.

    La décision de subir une opération de chirurgie esthétique est 100% psychologique : le professeur Mimoun a rencontré des femmes en parfaite santé physique, qui venaient pour une ablation de seins qu’elles ne supportaient plus, traduisant ainsi leur refus de la féminité. Il a aussi vu décéder une de ses patientes atteinte d’un cancer du sein, mais qui avait refusé qu’on lui ôte ne serait-ce qu’une partie, préférant mourir plutôt que d’attenter au symbole de sa féminité. Ce sont des cas extrêmes.

    Il évoque aussi sa première patiente. Elle était venue pour une correction du nez et du menton. Il a opéré avec un succès qui lui a valu les félicitations de son maître. Pourtant, quelques mois plus tard, la patiente lui a demandé de lui restituer son physique d’origine. L’imperfection physique n’était pas la véritable cause de sa souffrance et elle s’en était aperçue.

    Prothèses mammaires : les risques ?

    Dans le cas des prothèses PIP, Maurice Mimoun considère que la situation était imprévisible du fait que le fabricant de ces prothèses est clairement un escroc. Certes, il y avait eu des contrôles. Mais si le producteur modifiait le composant de ses prothèses avant la mise sur le marché, comment l’imaginer ? Ce qui est grave, c’est que ce sombre personnage « est convaincu de la bonne qualité de ses produits c’est un illuminé, il n’y a pas d’autres explications. »

    Par ailleurs, les femmes qui en sont porteuses ne sont pas plus exposées à des cancers du sein que les autres. Plutôt moins, d’ailleurs, en raison d’une surveillance plus sévère.

    La chirurgie esthétique et la communication

    La chirurgie esthétique est très largement médiatisée, mais ses pratiquants ne sont pas toujours de bons communicants. Ainsi Maurice Mimoun se souvient-il de la première fois où, tout jeune chirurgien, il avait accepté, à la demande d’Anne Barrère, un débat télévisé avec plusieurs de ses confrères plus « installés » que lui. Cela commençait par la diffusion d’un reportage où un chirurgien faisait visiter son cabinet-appartement-avec bloc opératoire. A la fin de la diffusion, la journaliste lui demanda : « et vous qui travaillez à l’Assistance Publique, qu’en pensez-vous ? »

    « J’ai répondu alors très sincèrement et naïvement sans volonté de nuire à quiconque, que j’estimais que, dans de telles conditions, la sécurité n’était pas garantie. »

    Cette déclaration a jeté un froid sur le plateau dont il se souvient encore….

    Chirurgie esthétique et humanitaire

    Le professeur Maurice Mimoun est administrateur de Children’s action, dont la vocation est « d’aider des enfants que la vie n’a pas aidés ». Dans ce cadre, il forme à sa technique des chirurgiens étrangers pour soigner des enfants gravement brûlés ou atteints de malformations très invalidantes.

    Il ne perçoit pas la chirurgie humanitaire comme une alternative noble qui serait en opposition avec une chirurgie esthétique supposée futile. Il considère que son éthique personnelle n’a pas besoin de « compensation ». Il assume parfaitement le fait d’être un chirurgien esthétique ET un chirurgien humanitaire.

    Son engagement repose d’ailleurs sur un principe très simple de bon sens et d’humanité : lorsqu’il peut transmettre son expérience et permettre de retrouver l’usage de ses jambes à un enfant mal formé, en lui évitant de passer toute sa vie à ramper, il ne se pose pas de question. « Je le fais » dit-il le plus simplement du monde. « Je pratique la chirurgie esthétique avec la même éthique.

    La chirurgie esthétique, les hommes et les adolescents

    Les hommes sont des femmes comme les autres et ils sont de plus en plus nombreux à avoir recours à la chirurgie esthétique. Leur préférence va au lifting dont les résultats sont toujours excellents.

    Cela peut commencer très jeune, à l’adolescence. Mais c’est une période très douloureuse à bien des égards et pendant laquelle le conformisme est une valeur surévaluée. Aussi faut-il que les parents accompagnent le jeune et attestent qu’il est vraiment très perturbé par un complexe physique pour que le professeur Mimoun accepte de l’opérer. Et dans ce cas, « pourquoi attendre ? » demande-t-il.

    Croit-il que la science permettra la jeunesse éternelle ? « Laquelle ? », demande Maurice Mimoun, « celle de vos 20 ans, de vos 30 ans ? La plus belle définition est sans doute celle de cette dame sur laquelle un lifting a été récemment réalisé :

    «Le vrai bonheur, c’est de savoir ce que je sais aujourd’hui, » dit elle et ajoutant immédiatement, « ….avec une apparence physique de 10 ans de moins ! »

    De quoi donner envie de tenter l’aventure, en ce printemps 2014 !

    C.NOUCHY – ©FDC-Mars 2014

      *Le professeur Maurice Mimoun
  • Chevalier de la Légion d’Honneur.
  • Professeur des universités.
  • Chef du Service de Chirurgie Plastique, Reconstructrice, Esthétique de l’hôpital Saint-Louis.
  • Chef du Service Chirurgical du Centre des Grands Brûlés de l’hôpital Saint-Louis et de l’hôpital Cochin.
  • Président de la Société Française d’Etudes et de Traitement des Brûlures (SFETB).
  • Membre de la Société Française de chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique.
  • Coordonnateur inter-Régional du Diplôme d’Etude Spéciailisé Complémentaire de Chirurgie Plastique, reconstructrice et esthétique.
  • Responsable du Diplôme Inter-universitaire de « Traitement des Brûlures ».
  • Membre du Conseil d’Administration de la Fondation humanitaire Children’s Action.
  • Ecrivain (L’impossible limite, s’empêcher d’en faire trop, une vie plus une vie : Editions Albin Michel)
  • Laisser un commentaire

    Vous devez vous connecter pour déposer un commentaire.

    hogan outlet hogan outlet online louboutin soldes louboutin pas cher tn pas cher nike tn pas cher hogan outlet online hogan outlet online hogan outlet online hogan outlet online hogan outlet online hogan outlet online hogan outlet online hogan outlet online louboutin pas cher louboutin pas cher louboutin pas cher louboutin pas cher louboutin pas cher louboutin pas cher louboutin pas cher louboutin pas cher woolrich outlet woolrich outlet pandora outlet pandora outlet